BCLK Clé de la réussite de l’overclocking


Hardware / vendredi, janvier 11th, 2019

BCLK, acronyme un peu barbare, pour désigner la fréquence de fonctionnement du bus (Base CLocK) (en MHz) pour les processeurs de type i3, i5, i7. Pour les précédents processeurs on parle de FSB (Front Side Bus). Première question, le BCLK sert à quoi ?

Dans un processeur on a un Coefficient Multiplicateur, la fréquence de fonctionnement du bus, et le résultat qui est la fréquence d’horloge du processeur en MHz. Un exemple étant souvent plus parlant.

BCLK de 99.83MHz

Pour obtenir la fréquence d’horloge du processeur soit 1596.19 MHz on multiplie le BCLK ici 99.83MHz par le Coefficient Multiplicateur soit 16.0. Toute modification du Coefficient Multiplicateur de 1 impactera de 99.83MHz en plus ou en moins la fréquence du processeur. Ainsi si le Coefficient Multiplicateur est porté à 17 alors la fréquence d’horloge du processeur passera à 99.83 x 17 = 1697.11MHz.

Impact de la modification du BCLK sur le système.

Le BCLK à la différence du Coefficient Multiplicateur va permettre de régler plus finement la fréquence du processeur, puisque vous pourrez ajuster celle-ci quasiment comme bon vous semblera.

En revanche sa modification impacte le système dans son ensemble et pas uniquement le processeur. Ainsi sera-ce le cas de la RAM mais aussi de la Carte Graphique. Si vous choisissez de modifier le BCLK, vous devrez au minimum régler les temps de latence de la RAM, afin que celle-ci continue à fonctionner comme auparavant. Ou bien procéder à son overclocking ou à son undervolting. Au choix donc.

Parce que tout le monde, n’est pas obligatoirement un expert de l’overclocking. Intel vous permet de télécharger un logiciel “Intel Extrem Tuning” (XTU). Ce logiciel fonctionnant sous Windows permet de régler plus finement les performances. Attention cependant, il fonctionne essentiellement sur des processeurs de type i. Les fonctionnalités de ce logiciel étant étendues, et quoique le software n’entre pas dans notre domaine de compétence. Nous tâcherons de rédiger prochainement un article sur son fonctionnement et ce que l’on peut en attendre.

Les avantages de l’utilisation du BCLK

Le premier avantage de cette augmentation en lieu et place du Coefficient Multiplicateur, est l’utilisation de nombre décimaux. En effet si le Coefficient Multiplicateur est désormais un nombre entier, le BCLK lui accepte deux décimales. Ainsi dans mon exemple en passant le le BCLK de 99.83MHz à 99.84MHz, j’obtiendrai une augmentation de la fréquence de 0.01 x 16 = 0.16 MHz.

Le second avantage est de permettre justement par un réglage fin, de déterminer les tensions nécessaires les plus appropriées. Si je calcule par exemple le ratio performances/consommation, je vais pouvoir déterminer à partir de quel moment le gain ne présente plus d’intérêt.

Les inconvénients de l’utilisation du BCLK

Il est impossible de le faire varier autant que ce que l’augmentation du Coefficient Multiplicateur de 2 unités permettrait. La fréquence tourne autour des 100MHz, et généralement l’augmenter de 2 à 3% est le mieux que l’on puisse en attendre(dans ce cas précis). A partir de 5% on atteint la limite de fonctionnement.

La modularité de la modification du BCLK et du Coefficient Multiplicateur

On a vu les avantages et inconvénients de l’un et de l’autre. Alors à quoi peut bien servir cette modification du BCLK. Supposons que vous ayez déterminé la fréquence à partir de laquelle le système est instable. L’ajustement par le BCLK va vous permettre de venir tutoyer la fréquence limite. Rien n’interdit de le diminuer en augmentant le Coefficient Multiplicateur. D’ailleurs à partir du processeur Skylake, il n’y a plus de limite à la modularité du BCLK. Ainsi pour obtenir une fréquence de 4646MHz on peut avoir 46 x 101 mais aussi 58 x 80 (4640). Si vous jouez avec le BCLK vous vous rendrez compte que quasiment tous les couples de valeurs sont possibles.

Cependant n’oubliez pas que l’augmentation de la fréquence aura comme résultante une augmentation linéaire de la température. Ainsi ce qui déterminera le plus l’augmentation maximale de la fréquence que vous pourriez obtenir sera votre capacité à dissiper la température tout en contraignant le voltage dans une limite acceptable.

Alors pour ceux qui seraient tentés par le recours à certaines méthodes extrêmes, nous avons ce qu’il vous faut. Nous vous en parlerons dans un prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.