RAM DDR3 : Réussir l’overclocking en 9 étapes


Hardware / mardi, janvier 8th, 2019

Nous vous proposons aujourd’hui l’article suivant sur la RAM DDR3 : Réussir l’overclocking en 9 étapes simples. Suivez les pas à pas. Prenez votre temps. Tout est histoire de patience.

Dans un article précédent, on a brossé une vue d’ensemble de l’overclocking. Le présent article s’attache à montrer comment réussir l’overclocking de sa RAM DDR3. Il faut tout d’abord déterminer de quelle RAM il s’agit. En effet et sans déflorer le sujet, on dira que la RAM DDR2 et la RAM DDR3 outre les disparités qu’elles présentent, n’ont surtout pas le même voltage.

Cette différence de voltage est intéressante. En effet plus le voltage de votre RAM DDR3 sera bas, plus grande sera votre latitude pour l’overclocking. Pour commencer et afin d’éviter toute (mauvaise) surprise, on utilise CPU-Z.

Vue de la mémoire totale en vue de l'overclocking de la RAM. Le type de mémoire est DDR3, on a accès aux informations concernant les différents timings grâce à CPU-Z.

Voici dans mon cas, la capture d’écran de cette analyse avant l’overclocking de la RAM
Overclocking de la RAM, vue du slot 1 et des voltages associés d'une barrette DDR3, en utilisant CPU-Z
Puis celle du slot 1 qui indique notamment le voltage et les différentes latences

Dans mon cas, ca commence moyennement puisque pour réaliser un overclocking efficace de la RAM, il aurait fallu obtenir un voltage de l’ordre de 1.35V. Sachant que l’on pourrait (théoriquement) l’augmenter dans la plage comprise entre 1.50 et 1.65V.

Overclocking de la RAM DDR3

On a le choix entre les deux méthodes suivantes :

Dans la pratique on se servira des deux méthodes combinées, pour obtenir le meilleur résultat possible.

Première question, comment déterminer la vitesse de la RAM DDR3 ? Ici, une petite précision qui a toute son importance. Le FSB (Front Side Bus) a été remplacé par le BCLK (Base Clock Rate). Le BCLK est utilisé pour déterminer toutes les fréquences des composants à savoir : le processeur, la RAM, et le QPI ( Quick Path Interconnect ). Le QPI est l’équivalent Intel du Bus Hypertransport d’AMD (à compter de l’Athlon 64).

La vitesse de la RAM = BCLK x Coefficient Multiplicateur de la Mémoire

Généralement ce Coefficient Multiplicateur est fourni avec votre barrette de RAM. Si vous avez acheté votre barrette d’occasion, ou ne possédez plus les spécifications, vous pouvez par marque consulter la liste. Donc soit vous augmentez le BCLK, soit vous augmentez le Coefficient Multiplicateur. Voyons les étapes du processus.

1 Vous assurer de la stabilité de votre RAM DDR3

Premièrement installez MemTest86+ (la dernière version est la 5.01 du 27/09/2013). Assurez vous de réaliser au moins un passage complet sans erreur. Un passage est vraiment le minimum, pour plus de sûreté n’hésitez pas à en faire 2 ou 3. Si vous obtenez des erreurs à ce stade, vérifiez que les temps de latence de la RAM sont correctement définis. Et que le voltage est correct. Vous devriez trouver ces informations dans les spécifications de la barrette de mémoire.

2 Passer le Coefficient Multiplicateur a son maximum

Pour ce faire, rendez vous dans le BIOS (à condition que votre BIOS vous permette de modifier le paramétrage, cela dépend aussi de votre carte mère). Puis choisissez si vous préférez augmenter le Coefficient Multiplicateur au maximum de ce que vous permet votre BCLK actuel. Ou diminuer les ratios. En pratique le choix va essentiellement dépendre de votre BIOS qui ne vous autorisera peut être que l’une des deux méthodes.

3 Jusqu’où voulez vous augmenter le BCLK de votre RAM DDR3 ?

  • A nouveau deux solutions pour l’overcking de la RAM DDR3 s’offrent à vous :
  • Soit l’overclocking jusqu’à votre BCLK actuel : celui dont vous vous êtes servi pour overclocker votre processeur
  • Soit l’overclocking jusqu’à votre BCLK maximum, qui a été déterminé quand vous avez recherché la limite théorique maximum du BCLK de votre système.

Si pour overclocker votre processeur, vous vous êtes servi d’un Coefficient Multiplicateur, vous pourrez probablement diminuer le Coefficient Multiplicateur de votre processeur et augmenter corrélativement votre BCLK pour obtenir une vitesse du processeur équivalente. Ce qui va vous permettre de faire tourner votre RAM à une vitesse supérieure à ce que vous pourriez faire si vous ne l’aviez pas effectué.

Si vous n’avez pas calculé votre BCLK maximum quand vous avez procédé à l’overclocking de votre processeur et voulez savoir comment faire, c’est par ici.

Si votre BCLK est inférieur à son maximum, et que vous utilisez un Coefficient Multiplicateur déterminé, et que vous n’avez pas encore essayé de diminuer le Coefficient Multiplicateur pour overclocker au BCLK maximum. Alors vous devriez commencer l’overclocking de votre RAM en la déterminant au BCLK maximum. Pour cela modifiez le voltage VTT afin de permettre d’obtenir le BCLK maximum.

Cependant, si vous n’êtes pas dans la situation mentionnée ci-dessus, vous devriez tout simplement overclocker votre mémoire jusqu’à votre BCLK actuel. Dans ce cas, laissez simplement votre tension VTT à ce qu’elle était avant d’essayer l’overclocking de votre RAM DDR3.

4 Diminuer le BCLK jusqu’à ce que la vitesse de votre RAM DDR3 soit en défaut

Si votre RAM tourne à 1600MHz, alors mettez le BCLK à 1600/10 = 160. Ici 10 représente votre Coefficient Multiplicateur maximum de RAM . Si votre RAM tourne à 1333 MHz, alors mettez le BCLK à 1333/10= 133MHz.

5 Diminuer le Coefficient Multiplicateur du processeur

Si vous avez procédé à l’overclocking de votre RAM avec votre BCLK actuel (voir plus haut), vous pouvez passer directement au point suivant : 6 Déterminer la vitesse RAM maximale. En effet votre processeur ne devrait pas poser de problèmes

Toutefois, si vous overclockez au maximum votre BCLK, vous devrez abaisser votre multiplicateur de CPU de sorte qu’il ne soit pas impacté par l’overclocking de la RAM.

Voici la formule de calcul du Coefficient Multiplicateur :

E(Coefficient Multiplicateur du processeur) = Vitesse maximale du processeur overclocké / BCLK maximum.

Exemple : si la vitesse maximale résultante de l’overclocking de votre processeur est : 4,0 GHz et que votre BCLK maximum est 210, alors le Coefficient Multiplicateur de votre processeur sera selon la formule précédente : 4000/210 = E(19.05) = 19

Petit rappel, pour ceux qui auraient oublié quelques notions mathématiques E(x) est la partie entière de x, donc on néglige la partie décimale.

Maintenez (Vcore) la tension de votre processeur au niveau avant l’overclocking de la RAM, pour éviter d’impacter le processeur au cours du présent processus.

6 Déterminer la vitesse RAM DDR3 maximale

La partie préparatoire étant achevée. Ici débute réellement l’overclocking de la RAM.

a) Effectuez un cycle Memtest86+ d’au moins 5 minutes

Ce cycle de test va permettre de s’assurer que la mémoire est toujours stable.

b) Augmentation du BCLK

Commencez par augmenter le BCLK de 10, puis repassez par MemTest86+. Si vous notez une erreur, retournez dans le BIOS et augmentez la tension de la RAM (notée DRAM ou VDIMM) de 0.025V, et recommencez le test. Si le test est réussi alors augmentez à nouveau BCLK de 10.

Attention : assurez-vous que la tension DRAM n’est jamais supérieure à VTT + 0.5V

Si vous deviez augmenter VTT pour appliquer cette règle, continuez tant que vous n’avez pas atteint le maximum absolu, à savoir pour Intel : 1.45V

Procédez par itérations successives jusqu’à ce que vous rencontriez un des problèmes suivants :

  • Vous avez atteint la tension maximale DRAM. Le maximum absolu pour la tension de la mémoire d’Intel est de 1,8 V. (La préconisation est à 1.65V)
  • Vous avez atteint le BCLK maximum.
  • l’augmentation de la tension de la RAM n’augmente pas la stabilité

Si vous n’atteignez pas le maximum, vous pouvez augmenter le voltage de la mémoire, ou essayer d’augmenter le voltage VTT.

Dans ce cas, continuez le processus précédent jusqu’à ce que vous atteigniez l’une des limites.

Toutefois, si vous atteignez votre tension DRAM maximale et que vous n’êtes toujours pas à la fréquence RAM souhaitée. Alors vous disposez d’une autre option: augmenter/diminuer les latences de la mémoire. Ce qui devrait vous permettre d’augmenter d’autant la vitesse de la RAM.

7 Augmenter les latences de la mémoire

Si vous ne l’avez pas lu, reportez vous à l’article : Latence, influence sur la vitesse de la RAM

Vous pourrez ainsi les modifier pour obtenir un overclocking plus élevé, à condition d’être toujours inférieur à la limite BCLK.

Commencez par l’augmentation des trois latences suivantes : tCL, tRCD, tRP de 1 et la dernière (tRAS) de 3. Si vous aviez initialement : 7-8-7-24, vous obtenez : 8-9-8 -27. L’augmentation des latences vous octroiera davantage d’espace pour un overclocking à la tension actuelle.

Une fois l’augmentation des latences effectuée, reprenez la procédure précédente d’overclocking. Si vous rencontrez un autre obstacle, vous pouvez continuer à augmenter les latences jusqu’à atteindre la fréquence RAM maximale ou le BCLK maximum.

Revenons maintenant à l’étape précédente 6 b.

Vous avez atteint la limite du BCLK en l’augmentant par itérations successives de 10. Revenez à l’avant dernière valeur et augmentez la de 5. En cas de réussite augmentez la à nouveau de 2. En cas d’échec diminuez la de 2.

Vous devriez, après différents essais, avoir atteint la fréquence maximale de la RAM.

A la fréquence maximale effectuez un test de stress en utilisant Memtest86+, d’une durée minimale de 5 minutes.

La dernière étape consistera dans la modification des latences de la mémoire, afin de les diminuer au maximum. Rappelons pour mémoire que plus les chiffres seront bas, plus grande sera la vitesse d’exécution.

8 Diminuer les latences de la mémoire

La synchronisation des temps de latence joue un rôle capital dans l’optimisation des performances de votre RAM. Il serait donc efficient d’effectuer là aussi quelques modifications. Dans notre exemple ci dessus nous avions commencé avec 7-8-7 -24. Ce qui donne tCL-tRCD-tRP-tRAS.

Optimisation tCL, tRCD et tRP

Pour commencer diminuez tCL et tRP de 1, ce qui dans notre exemple donne 6-8-6-24. Si cela fonctionne relancez Memtest86+. Puis diminuez tRCD de 1. Relancez Memtest86+.

Continuez à diminuer tRCD jusqu’à obtenir un résultat aussi bas que possible, toujours en effectuant à chaque fois une procédure Memtest86+.

Une fois tRCD réduit à votre minimum, diminuez tCL et tRP de 1, jusqu’à l’obtention de tous les minima.

Passons à la dernière optimisation.

Optimisation tRAS

Dans une RAM idéale on a : tRAS = tCL + tRCD + tRP. Ainsi dans notre exemple précédent 6-8-6 -24, vous pourriez essayer de ramener 24 à 20 : (6+8+6 = 20). recherchez l’optimisation maximale de la dernière latence. Puis effectuez au moins deux passages Memtest86+ pour vous assurer de la stabilité de la RAM. Enfin pour vous assurer que votre système dans son ensemble est stable, utilisez un logiciel comme Prime95.

Conclusion

Comme nous avons pu le voir, l’overclocking de la RAM (ici la DDR3) est assez long et fastidieux. Il faut vous armer de patience, et procéder par itérations successives. Ne pas hésiter à refaire plusieurs fois les tests. Ne laissez passer aucune erreur, c’est la stabilité complète de votre système qui est en jeu.

L’overclocking de la RAM DDR2, fera l’objet d’un tout prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.